Le magazine de la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment

Articles tagués ‘couverture’

CMO n°332 – octobre 2014

Merveille du patrimoine, la tuilerie Oustau à Aureilhan (65)

Briques Oustau

Fidèles collaborateurs de notre journal, les compagnons de Tarbes m’avaient proposé un article où il était question de tuiles de rive ouvragées ; un détail d’une photo avait particulièrement attiré mon attention, trois briques vernissées ressortaient de l’enduit d’un pignon. J’ai pensé qu’elles ne devaient probablement pas être les seules sur cet édifice.

Miracle de la technologie, il m’a suffi de taper « tuilerie Tarbes » sur un moteur de recherche et le bâtiment m’est apparu dans toute sa splendeur ! (suite…)

Publicités

CMO numéro 319 – juillet 2011

Rénovation du clocher de La Côte d’Aime, Savoie

Constatant le mauvais état du clocher du village, la municipalité a décidé de le reconstruire à l’identique. L’architecte en charge du dossier, Fabrice Boch (enfant du pays) a, après consultations, confié les travaux à l’entreprise Bourgeois de Lyon. (suite…)

CMO numéro 317 – janvier 2011

L’ARDOISIÈRE DE TRAVASSAC EN CORRÈZE

Une ouverture taillée dans le sens des plis géologiques

La tradition ardoisière en Corrèze remonte au XVIe siècle, époque à laquelle on commence à exploiter les gisements de Travassac et d’Allassac. Au début du XXe siècle, les ardoisières sont à leur apogée et emploient plusieurs centaines d’ouvriers. La guerre de 1939-45 provoque le début du déclin et, en 1989, Jean Bugeat est le seul à exploiter une carrière à Travassac. (suite…)

CMO numéro 313 – janvier 2010

Le journal des compagnons vous souhaite une bonne année 2010 !

Une flèche torse au siège de Pau… Un projet fédérateur

 

Voilà quelques années que les compagnons charpentiers du bureau de Pau Lons cherchaient une idée pour embellir la cour du siège… Ils ont trouvé !

(suite…)

CMO numéro 312 – octobre 2009

Chantier sur les toits de Paris

L’hôtel de Sully

Cet hôtel particulier, caractéristique de l’hôtel aristocratique français du début du XVIIe siècle, a été construit à partir de 1625 par Mesme Gallet, contrôleur des finances, sous le règne de Louis XIII (1610-1643). L’édifice jouxte la place Royale (aujourd’hui place des Vosges), aménagement urbain lancé par le roi Henri IV (1589-1610) qui assure au quartier un nouvel essor. C’est peut-être cette proximité de la place Royale qui amène Maximilien de Béthune, duc de Sully, artisan du projet lorsqu’il était ministre des Finances d’Henri IV, à acheter l’hôtel en 1634. Il est alors âgé de 75 ans et trouve dans cette demeure son pied-à-terre parisien. Aujourd’hui propriété de l’État, l’hôtel de Sully est le siège du Centre des monuments nationaux.

(suite…)

Nuage de Tags