Le magazine de la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment

CONCOURS EUROPEEN DES JEUNES CHARPENTIERS 2014

Sélections nationales

Un candidat assemble sa charpente sur l'épure

Un candidat assemble sa charpente sur l’épure

A l’occasion de l’évènement « Bois & Forêt, le choix nature ! » organisé par France Bois Forêt et France Bois Industries Entreprises avec le concours du Comité Professionnel de Développement des Industries Françaises de l’Ameublement et du Bois au Palais Royal à Paris, du 19 au 22 septembre avait lieu la sélection de l’équipe qui représentera la France au concours européen du jeune charpentier. Les épreuves se déroulaient à « La Maison de l’Apprentissage » à Gennevilliers et étaient retransmises place du Palais Royal. Ce concours a lieu tous les deux ans et chaque équipe nationale doit présenter trois candidats, âgés de 23 ans au maximum.

Déroulement de l'épreuve à Gennevilliers

Déroulement de l’épreuve à Gennevilliers

Depuis de longues années, la logistique de ces épreuves est l’œuvre des compagnons charpentiers des devoirs de la cayenne de Grenoble, particulièrement bien accompagnés par la FCMB Echirolles et son directeur, le compagnon menuisier Jean-Marie Mazière.

Pour cette édition, qui verra son aboutissement début avril 2014 dans l’Isère, lors du salon du bois dans l’enceinte d’Alpexpo, les compagnons charpentiers des devoirs de la fédération ont souhaité inviter l’AOCD et le CCCA-BTP qui avaient délaissé cette manifestation depuis une dizaine d’années.

Tommy Dugelay et Jonathan Lahaye, deux des chevilles ouvrières du suivi de ces épreuves, sont unanimes : « C’est une belle occasion de créer une émulation, pour ainsi composer la meilleure équipe de France qui soit… »

Chaque institution présentait trois candidats, la défection de dernière heure de Pierre Baril de l’AOCD ayant été compensée par la candidature au pied levé de Ange Pinard de la FCMB.

C’est donc bien neuf candidats qui étaient présents à cette sélection impitoyable, qui s’est déroulée sur 3 jours, soit 22 heures pour réaliser une pièce complexe. Là, pas de ratures, on doit être sûr de son trait, toute correction d’erreur ou retouche est immédiatement sanctionnée par une perte de points.

1ère étape, le trait: réalisation de l'épure

1ère étape, le trait: réalisation de l’épure

Aussi, une tension lisible sur les visages régnait dans l’arène… Comment ne pas être frappé par cette concentration et la qualité d’organisation et de production de ces jeunes? Pas de doute, là, on est dans l’excellence !

2nde étape, la taille: chaque pièce de bois est taillée suivant les indications de l'épure

2nde étape, la taille: chaque pièce de bois est taillée suivant les indications de l’épure

Ici, à Gennevilliers, les épreuves se sont déroulées dans un calme relatif, mais imaginez ce qu’il en sera l’an prochain à Grenoble, dans l’ambiance d’un salon dans l’arène d’Alpexpo où va se presser une foule de professionnels, renforcée par l’abondance d’un public de visiteurs sensibles à ce monde du travail du bois… Il faudra être fort pour savoir s’isoler et rester concentré sur le sujet !

3ème étape, l'assemblage: tout doit parfaitement s'ajuster!

3ème étape, l’assemblage: tout doit parfaitement s’ajuster!

Après ces épreuves, candidats et encadrement se sont retrouvés à la Villette, au restaurant « Aux Arts et Sciences Réunis », le fief des compagnons charpentiers des devoirs. Tous avaient besoin d’un exutoire pour décompresser, ils l’ont trouvé là, pendant le repas, accompagnés par quelques anciens de Paris ou venus de Grenoble, Limoges…

Pour ces charpentiers d’origines diverses, une visite des grands chefs-d’œuvre s’imposait, certains allaient découvrir ces pièces déconcertantes. L’un d’eux, impressionné, m’a confié : « On est au pied de la montagne du « trait », comment penser que des hommes ont conçu et réalisé cela, autant de difficultés assemblées dans une harmonie qui laisse rêveur ! »

Personnellement, ce que j’ai vu ce samedi 21 septembre m’autorise à dire que ces jeunes-là sont eux aussi capables de réaliser de telles prouesses.

Souvenirs et échanges, la soirée a été longue, les jeunes ont sans doute fait une petite sortie complémentaire pendant que les anciens, comme moi, rentraient au « bercail », enchantés d’avoir pu apprécier les qualités développées par cette belle jeunesse… Dont les médias sont pourtant bien réticents à mettre en avant les mérites !

Candidats, encadrants et organisateurs posent avec un des sujets réalisés

Candidats, encadrants et organisateurs posent avec un des sujets réalisés

Dimanche, tous étaient là pour assister, place du Palais-Royal, à la proclamation des résultats et à la présentation de l’équipe de France. Cadre royal pour une très riche intervention des présentateurs. Tout d’abord, Sébastien Méat, représentant la FFB Pôle Bois, exprima en des termes élogieux tout le bien qu’il pensait de ce métier de charpentier. Dommage que les instances de l’éducation n’en aient pas fait une orientation professionnelle à part entière, comme tant d’autres filières, mais plutôt une orientation par défaut.

Jean-Marie Mazière, après avoir cité et remercié tous les financeurs de cette opération a fait un bilan de ces journées et évoqué la période du 3 au 6 avril 2014 qui verra se dérouler la finale européenne à Grenoble, pendant le salon du bois à l’espace Alpexpo.

Hier candidats, aujourd’hui cadres de cette épreuve, Tommy Dugelay et Jonathan Lahaye, dans une justesse de propos qui m’a fortement impressionné, ont expliqué le principe de ces éliminatoires et l’importance de l’exigence qu’il faut avoir pour préparer au mieux les postulants. Des propos forts, empreints de la passion qui les anime !

A noter la présence significative et bien sympathique de deux récents candidats, Elwin Monziès et Flavien Parent qui nous ont apporté de grandes satisfactions lors de différents concours. Frappés par la limite d’âge, ils se mettent au service des organisateurs et des candidats pour apporter en connaisseurs des conseils judicieux et maintenir le moral des troupes, ce qui est capital.

La pérennité de cette perception du métier est à ce prix, la présence de jeunes compétents dans l’encadrement est rassurante pour l’avenir de ce concours, du métier et du compagnonnage. Le système ne peut fonctionner que grâce à cet engagement militant.

Enfin, le verdict est tombé : les trois premiers reçus seront les représentants titulaires de l’équipe de France, le quatrième sera suppléant, prêt à intervenir en cas de défaillance de l’un des titulaires d’ici le mois d’avril.

Un cinquième candidat, en raison de son classement et de son âge (il pourra participer au concours 2016) a été désigné comme « jeune espoir », ce qui lui permettra de suivre les entraînements de l’équipe de France, une bonne préparation pour l’avenir.

Les lauréats en compagnie des "coachs" Jonathan Lahaye et Tommy Dugelay

Les lauréats en compagnie des « coachs » Jonathan Lahaye et Tommy Dugelay

Voici, dans l’ordre, le classement des lauréats :

  1. Lucas Bonnier, FCMB titulaire
  2. Léo Langlet, FCMB titulaire
  3. Thomas Varin, AOCD titulaire
  4. Quentin Thareau, AOCD suppléant

Pablo Leimgruber, FCMB « Jeune espoir »

Ont également participé à ces éliminatoires :

Ange Pinard (FCMB), Valentin Boscarato (CCCA), Adrien Pinard (CCCA), Maxime Moret (CCCA)

Les neuf candidats sont à féliciter sans distinction de rang, il faut du courage pour se lancer dans une telle aventure quand il est si simple de ne rien faire ! Je formule des vœux pour que tous puissent tirer profit de cette épreuve et je leur souhaite une belle réussite professionnelle.

Cette matinée s’est terminée par un vin d’honneur et l’on a pu voir touristes et parisien, nombreux en ces lieux, profiter de l’aubaine et se mêler aux organisateurs et aux charpentiers pour apprécier la tomme de Savoie et autres produits régionaux.

"Tour Eiffel" de bois réalisée conjointement par la FCMB, l'AOCD et le CCCA-BTP

« Tour Eiffel » de bois réalisée conjointement par la FCMB, l’AOCD et le CCCA-BTP

Au pied du Musée du Louvre, temple de la culture, ils ont pu découvrir les métiers du bois et le compagnonnage, autres facettes des talents de la France.

Une vitrine d’exception dans un cadre qui ne l’est pas moins, une opération que l’on peut considérer comme une première et qui restera pour les organisateurs comme une belle réussite.

Démonstration de charpente place du Palais Royal

Démonstration de charpente place du Palais Royal

Par « La Voie des Compagnons », tous ensemble, remercions tous ceux, et ils sont nombreux, qui ont permis d’organiser et de financer cette manifestation… Merci à la FCMB Grenoble pour cette proposition et son implication dans sa réussite.

Accordons une mention spéciale à Jean-Marie Mazière, directeur de la FCMB Grenoble, compagnon menuisier du Devoir de Liberté, pour son dévouement à la cause du compagnonnage qui dépasse les limites d’une fonction. Merci aussi à Pascal Méry et Romaric Porte, compagnons charpentiers, pour la logistique des deux sites à Paris durant cet évènement.

Et enfin, toute notre reconnaissance à Evelyne, épouse de Jean-Marie Mazière, et à Ghislaine Petitjean, compagne de Claude Chevalier, pour leur précieux concours au niveau de l’intendance.

JPC

Une date à noter dans vos agendas, celle de la finale européenne de ce concours des jeunes charpentiers, qui se déroulera du 3 au 6 avril 2014 à Grenoble – Alpexpo.

Ces sélections et le concours bénéficient du soutien de nombreux sponsors.

Plus d’informations sur notre site internet :

www.championnat-charpentiers.fr

logo-Grenoble-2014

couverture CMO 328

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :