Le magazine de la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment

L’HERMIONE

Elle va bientôt bouger ! Prévenu juste à temps par notre ami compagnon Gérard Asselin, j’ai pu voir pour la dernière fois, sans doute avant longtemps, la coque entière de l’Hermione*, c’était le 14 mars.

Plus d’échafaudage, plus de « parapluie », le bateau était comme suspendu dans sa forme de radoub, la coque juste appuyée sur ses étais de bois, et maintenu à la verticale par cinq poutres horizontales de chaque côté, en appui sur la coque à un bout et contre la maçonnerie du bassin à l’autre.

L’Hermione en équilibre dans sa forme de radoub

Ce même jour, les derniers préparatifs de mise en eau du bassin battaient leur plein et tout près, à quelques dizaines de mètres, un bateau spécialisé s’activait pour désenvaser le chenal qui conduit à la forme de radoub proche (qui porte le nom de « Napoléon III »), où doit être remorquée l’Hermione pour la pose des gréements et des mâts. Pour ce transfert, une partie du lest devra être placée dans les cales, 70 tonnes environ sur les 240 nécessaires, une masse composée de gueuses de fonte et de pavés de granit récupérés par les services municipaux.

A fond de cale

Pendant les travaux la visite continue, une passerelle permet aux nombreux visiteurs de gagner le navire pour une visite de fond en comble… Si l’on peut dire !

Rutilante sous sa peinture neuve, plus que jamais l’Hermione vaut le détour, les couleurs mettent en valeur les formes, sans masquer le travail des charpentiers, c’est heureux, car ils peuvent être fiers, tous ceux qui ont travaillé sur ce bateau, charpentiers et autres, tous marquent l’histoire des métiers.

Parmi eux, il en est un qui aura suivi de bout en bout ce chantier : Jacques Haie, charpentier de l’entreprise Asselin, a joué dans ce projet un rôle prépondérant. Sans minimiser le travail des techniciens, il fallait un sacré charpentier pour mener à bien cette tâche. De charpentier de bâtiments en bois à charpentier de marine il y a un grand pas à franchir ; le trait de charpente, cette géométrie particulière propre au métier, a été son guide. Nul doute que parfois, les galbes et la taille des pièces à façonner ont agité ses nuits !

Le pont inférieur

Il n’était pas seul bien sûr ; les équipes ont souvent changé, actuellement on peut citer par ordre alphabétique les noms de ceux qui travaillent avec lui sur l’Hermione : Matthieu Bazy (compagnon itinérant), Noël Cornet, Olivier Fernande, Olivier Gibon, Jérémy Olivier, Pierre-Yves Lebahy et Jean-Pierre Thaudière. Hommage à tous, ils auront participé à une aventure exceptionnelle dans leur vie professionnelle !

Il faut également saluer le mérite de l’entreprise Asselin qui a relevé courageusement et avec brio le défi! Il fallait en effet du courage pour se lancer dans cette aventure si particulière. Reconnaissance aussi à tous ceux, et ils sont nombreux, qui ont permis cette réalisation ; ce chantier à la dimension humaine importante a donné du rêve à plus de trois  millions de visiteurs qui ont pu avoir un aperçu de ce qu’est la construction navale en bois.

Pièce d’accastillage

Il contribue grandement aussi à la valorisation des métiers manuels. De plus, le dynamisme remarquable qui environne le projet doit laisser des retombées non négligeables pour la ville de Rochefort.

Depuis mon passage fin mars, les premiers mâts sont arrivés ; réceptionnés à l’état brut, le grand bas-mât et le bas-mât de misaine ont été tournés par l’entreprise Gauthier (56). Le grand bas-mât d’une longueur de 27,1 m pèse environ 5,3 tonnes. Historiquement constitué par un assemblage de sept pans en bois massif, ici, pour plus de commodité, il a été réalisé en pin d’Orégon, un résineux qui pousse lentement, doté de cernes serrés et réputé pour ses bonnes caractéristiques mécaniques. Très important aussi, il est également d’une bonne résistance au pourrissement. Chaque opération revêt un caractère particulier, imaginez le tour qu’il a fallu pour tourner de telles pièces !

Détail des pièces recevant les haubans des mâts

Le point sur les dernières nouvelles, reçues à l’instant, le 4 juin 2012 : ça y est, l’Hermione flotte, n’étant plus maintenue que par ses haubans, bientôt elle quittera cette forme où elle a été construite…

Ce sera l’occasion d’une grande fête, les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet.  L’association Hermione-La Fayette et la Ville de Rochefort s’unissent pour fêter cette mise à flot de la coque du navire. L’événement clôture 15 ans de travail et annonce la dernière phase du chantier qui consistera à rendre le navire autonome pour naviguer sur les mers du monde. Ce sera sans aucun doute un moment émouvant pour les témoins venus assister à la concrétisation d’une aventure humaine hors du temps. Trois jours de festivités qui mêleront histoire, lumières, aventure, musique et émotions pour faire de cette mise à l’eau un moment magique.

Alors, « Tous à l’Hermione! »

JPC

* Frégate de 34 canons, en service de 1779 à 1793, l’Hermione est le navire français qui conduisit le marquis de La Fayette au États-Unis en 1780, parti soutenir les insurgés américains dans leur guerre d’indépendance face à l’empire britannique.

Couverture du CMO n°323

A visiter sur le web:

www.hermione.com

www.asselin.fr

Publicités

Commentaires sur: "CMO n°323 – juillet 2012" (6)

  1. Matthieu BAZY
    s écrit avec 2 T…
    mais c est pas grave
    Bravo à tous
    Didier BAZY

  2. il avait 14 ans
    Il visita l ‘Hermione
    8 ans plus tard
    Il apporta sa pierre à l’édifice

    sans un mot
    Il se mit à rebâtir

  3. Très fière de toi frérot

  4. Nugues Olivier a dit:

    Très belle aventure humaine et technique…
    Merci pour le partage et bravo a tous

  5. didier bazy a dit:

    A reblogué ceci sur rhizomiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :