Le magazine de la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment

Le journal des compagnons vous souhaite une bonne année 2010 !

Une flèche torse au siège de Pau… Un projet fédérateur

 

Voilà quelques années que les compagnons charpentiers du bureau de Pau Lons cherchaient une idée pour embellir la cour du siège… Ils ont trouvé !

Comme tous les ans, les itinérants arrivent en septembre,  motivés, une qualité qu’il a bien fallu à Vincent Hogedez,  «Languedoc». Effectivement, aussitôt arrivé dans notre « campagne » de Charritte de Bas, le compagnon Jean-Michel Hourcade Basque la Ténacité propose à cette coterie de tailler au réel un pavillon carré sur poteau, surmonté d’un campanile et chapoté d’un pavillon chinois. Vincent se met alors à tracer et à tailler avec beaucoup de courage. Pendant ce temps, le compagnon maçon Laurent Sainte-Clucque, formateur à la Fédération, coule une dalle au milieu de la cour, la carrelle, incluant en son centre une mosaïque représentant une carte de France, symbole même de l’itinérance.

Mi décembre, l’ouvrage assemblé (le pavillon carré et son campanile), est chargé sur un camion et  transporté en convoi exceptionnel, de nuit, en direction du Siège. Dès le lendemain matin, une «PPM» met en lieu et place cet ensemble. L’après-midi, Vincent et le rouleur posent les coyaux sur tout le pavillon carré.

Vincent, satisfait de son travail,  part quelques jours rejoindre sa famille pour passer les fêtes de Noël et se reposer un peu. Pendant ce temps, les sédentaires charpentiers de la Cayenne se chargent de la couverture. Dans l’esprit de ces derniers, qui trouvent cette coterie professionnellement capable, germe l’idée de faire réaliser sur le campanile une flèche torse à la place du comble chinois. Au retour de ses vacances, Vincent apprend le souhait des compagnons de Pau Lons et, après une petite hésitation, «Languedoc» se réjouit du projet. Pensez donc, un ouvrage qui figure à la toute dernière page du meilleur ouvrage de charpente !

Dans la semaine, il se rend chez le compagnon  Jean-Yves Le Tretollec, Breton l’Ami du Trait. Ensemble, ils font une esquisse sur  le logiciel CadWork : une flèche octogonale torse qui vient en pénétration sur une base carrée. Ce projet est présenté en assemblée générale des charpentiers et, devant l’enthousiasme et la motivation de notre aspirant, tous ont donné leur accord.

Vincent revient à Charritte et se met à fabriquer le moule qui servira à coller les arêtiers croches. Quand celui-ci est réalisé, il le transporte au siège pour faire les collages dans une salle chauffée. Le collage du premier arêtier est le plus long, environ 4 h, mais ensuite avec la technique bien rodée, ils ne mettent plus que 2 h (et 2 jours de séchage). Profitons de cette occasion pour souligner l’aide apportée par tous les itinérants de Pau et par le pays Yoan Marc, compagnon menuisier.

Ensuite, il les transporte à Charritte de Bas pour en effectuer la taille, débillardage et coupes de tête et de pied, puis la mise en place. A la demande des charpentiers, le pays Jean-Claude Arricot, compagnon menuisier, sculpte un blason sur la pointe de diamant du poinçon.

L’ossature de la flèche est terminée pour la Saint Joseph où notre aspirant, Vincent, devient compagnon sous le nom de Languedoc la Clef des Cœurs.

Reste à réaliser le voligeage qui, sur un tel ouvrage, est également un travail particulier. Nos itinérants le font dans la joie et la bonne humeur, lors des derniers samedis de cours.

Maintenant, il faut couvrir ; la pose d’ardoise sur une flèche torse de cette taille, à une hauteur où tout défaut sera particulièrement exposé à la vue et donc aux critiques, relève d’un travail d’art ! C’est pour cela que nous faisons appel à la Société des compagnons couvreurs, qui a l’amabilité de nous envoyer Peter Skiba Artois Cœur Sincère, compagnon couvreur et Baptiste Murati, «Ile-de-France», aspirant couvreur. Ensemble, ne ménageant pas leur peine, mettant en œuvre tout leur savoir-faire pour la beauté de ce chef d’œuvre, ils vont effectuer un excellent travail. Il suffit de voir la pureté des lignes d’arêtes de cette couverture pour s’en convaincre…Une réussite !
Nous sommes heureux et fiers de voir l’entente cordiale entre les corporations, si nous continuons dans cet esprit, la Fédération a de beaux jours devant elle.

En espérant n’avoir oublié personne, nous vous invitons à venir nous rendre visite dans notre beau siège de Pau Lons.

Publicités

Commentaires sur: "CMO numéro 313 – janvier 2010" (1)

  1. J’aurai vraiment aime savoir realiser ce genre d’ouvrage… C’est superbe. Respect a la fede. Jimmy, ancien lapin couvreur de mouchard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :