Le magazine de la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment

VOYAGE EN POLOGNE

Arpenter l’Europe, bousculer les barrières de la langue, rencontrer les autres, c’est le programme qu’ont choisi cinq de nos serruriers pour leurs vacances d’été.

Trois anciens et leurs épouses, ainsi que deux itinérants ont ainsi passé une quinzaine de jours en Pologne, plus précisément en Poméranie, tout au Nord du pays, près de la Baltique.

Au programme, de la forge évidemment, mais aussi une découverte de la région avec en premier temps la visite de la capitale régionale, Gdansk, célèbre pour son chantier naval d’où est partie la révolte qui a entraîné la chute du régime totalitaire soviétique.

Ville d’histoire, puisque c’est à quelques encablures de ce port naturel que constitue le golf de cette ville alors dénommée « Danzig », sur la presqu’île de Hel, que le premier coup de canon de la dernière guerre mondiale a été tiré.

Mais Gdansk n’est pas que douleurs, l’art et le savoir-faire des hommes figurent en bonne place. Lors de la visite de l’église Sainte Brigitte à Gdansk, nos serruriers ne manqueront pas de relever la qualité du travail des forgerons régionaux… Le Musée de l’ambre, installé dans l’ancienne prison, vaut à lui seul le voyage, vous y découvrirez des pièces rares de cette résine fossilisée dont la gamme des couleurs ne manquera pas de vous surprendre ! De l’origine, il y a plusieurs dizaines de millions d’années, à nos jours, ce minéral est présenté dans un cadre et un ordonnancement prestigieux qui font oublier le lieu d’origine où subsistent encore quelques lugubres cachots.

Ensuite, empruntez la Porte Dorée pour une promenade dans « Długa Targ », la rue du grand marché dont les maisons aux étroites façades d’inspiration flamande, sont colorées et toutes différentes. Un détour s’impose par la pittoresque rue Mariaska… sous le soleil ou sous la pluie, c’est sans conteste la plus belle de Gdansk avec ses perrons conservés… et la préférée des dames car il y a autant de boutiques d’ambre que de maisons !

Un petit tour sur le bord de la Motława, pour le plaisir de voir quelques bateaux pour touristes et apercevoir, se découpant en fond de quai, la silhouette de « Juraw »… la Grue tout en bois, qui servait à décharger les bateaux des riches marchands de cette ville opulente. Dans ce flot grouillant de touristes, traversez ce bras de la Vistule pour atteindre l’île aux greniers où la fondation pour la conservation du patrimoine rénove l’un d’eux, dénommé le Błękitny Baranek (l’agneau bleu). Imposant bâtiment qui sera entièrement consacré à la conservation et à la transmission des savoir-faire des métiers manuels.

Le compagnonnage y aura sa place, puisque de l’hébergement est prévu pour accueillir les itinérants des composantes de la CCEG (Confédération des Compagnonnages Européens). La Pologne, avant guerre, avait également un système d’apprentissage itinérant qui a disparu sous l’ancien régime. Aujourd’hui, cette fondation du patrimoine veut relancer cette pratique.

Une traversée du port pour se rendre à Sopot, le Deauville local, où nous débarquons sur « Molo » une jetée en bois de 500 mètres de long et où nous allons visiter un site archéologique et un village médiéval reconstitué. Randonnée qui nous fera découvrir la richesse retrouvée des villas de cette citée balnéaire où le travail bat son plein… un constructeur s’est même inspiré des œuvres de Gaudi !

Il est temps de passer aux actes, direction le château de Gniew pour réaliser le tourbillon de lumière qui trônera dans la chapelle du château. Dès le matin, le chantier s’organise, il y a bien quelques soucis avec un charbon récalcitrant, mais tout rentre dans l’ordre et le chant de l’enclume ne tarde pas à résonner. Malgré quelques diversions et rencontres, et aussi la visite de Malbork, autre château Teutonnique, l’ouvrage est livré à temps et présenté lors de la messe dominicale, dans une chapelle comble comme le sont toujours ces lieux dans la pieuse Pologne. Après l’office, en présence de monsieur le Maire et de Yarosław Struczyński directeur de la fondation qui gère le château, l’abbé (qui maîtrise parfaitement notre langue) va même bénir le support de cierge.

C’est la fête au château, beaucoup sont costumés, comme Yarosław Struczyński qui dès la fin de la messe va participer à la reconstitution historique de la bataille entre les troupes polonaises et celles des Suédois. La bataille a lieu au pied du château dans la prairie proche de la Vistule… Au feu des canons succédera celui d’un orage soudain, qui verra un repli rapide des nombreux spectateurs vers l’abri du château.

Comme tous leurs prédécesseurs, nos compagnons sont enchantés par l’accueil qui leur a été prodigué par nos partenaires et surpris par la découverte d’un pays sur lequel, malheureusement, survivent quelques clichés dépassés. Le voyage en voiture peut paraître long, mais c’est aussi la chance de découvrir, en les traversant les pays de notre communauté. Ainsi à l’aller nous avons fait un arrêt de deux jours à Berlin, capitale de l’Allemagne, pour une visite à la firme « Capelle » que vous découvrirez dans un autre article et pour un survol de cette ville emblématique.

A faire et à refaire, car c’est cela l’Europe des hommes !

JPC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :